GENESE DE LA METHODE NATURELLE

L'activité naturelle ou instinctive

 

L'activité est une loi de la nature.

 

Dans la nature, tout être vivant, atteint son développement physique complet  par la simple utilisation de ses moyens de locomotion, de défense et de travail.

Si bien que l'homme n'a pas eu besoin d'une "éducation physique" tant qu’il menait une vie qui lui créait des obligations physiques.

Menant une vie active pour subvenir à  ses besoins et assurer sa sécurité, il réalisait son développement physique intégral en vivant au grand air et en pratiquant uniquement les activités physiques naturelles et utilitaires qui sont celles de notre espèce ; et pour lesquelles notre corps est  spécialement organisé.

L'éducation raisonnée et méthodique

 

Aujourd'hui, les obligations sociales,  le progrès technique, le confort, empêchent souvent l'homme d'avoir recours à ses propres moyens de locomotion, de défense ou de travail physique.

De ce fait, son développement physique se trouve enrayé ou limité pour le plus grand dommage de sa santé et de sa vigueur.

Si l'homme veut tout de même parvenir à son développement physique complet, il lui faut alors, volontairement et non plus par nécessité :

1° Сonsacrer à la culture de son corps un temps suffisant ;

 2° En utilisant les gestes qui sont ceux de notre espèce, c'est à dire marcher, courir, sauter, grimper, etc...  au grand air ;

 3° Et produire , sans nuire à son organisme, une dose d'activités  à peu près égale à celle que représenterait une journée entière de vie au grand air à l'état naturel.

 

D'où le principe doctrinal de la Méthode naturelle:

Utiliser les gestes qui sont ceux de notre espèce pour acquérir le développement physique intégral par un retour raisonné aux conditions naturelles de vie.

LA LIAISON INTIME ET INDISPENSABLE DU  PHYSIQUE ET DU MORAL

L'éducation physique a pour but l'acquisition du développement physique intégral, lequel se résume en trois matières:

     -la santé

          - la beauté

                 - la force

Elle ne doit pas être dénaturée ou réduite à une simple technique d'exercices.

Une véritable "éducation" vise plus haut que la simple recherche de qualités purement physiques.

Elle n'ignore pas le lien intime qui existe entre le corps et l'esprit et leur influence mutuelle.

Une éducation, au sens élevé du terme, tend à former un être complétement "armé" pour la vie, non seulement physiquement, mais ayant également toutes les qualités d'action qui font la valeur du caractère et , d'autre part, elle cherche à cultiver les valeurs éthiques en élevant les sentiments.  

En ne s'occupant que strictement du corps, on prend le risque de former des pantins, des brutes ou des égoïstes qui utiliseront leurs qualités physiques qu'à des fins personnelles, mercantiles, ou néfastes.

 

Pour développer les qualités que sont l'énergie, le courage, la volonté, le sang froid, la fermeté etc..., il est indispensable de placer, lors des séances d'entraînement, l'homme en présence de difficultés réelles.

Le saut de véritables obstacles, des escalades difficiles, des équilibres en hauteur, des luttes de toutes sortes, etc... permettront de développer ces qualités d'action.

La force et l'énergie que procure un développement physique complet peuvent être utilisées à des fins  diverses.

Si l'on veut orienter ces fins dans un sens convenable , une éthique doit présider à l'utilisation de la force acquise. L'altruisme, la bienveillance, le respect, la loyauté, etc ... devront être les aiguillons de l'effort physique.

Définition de L'EDUCATION PHYSIQUE

De ce qui précède, de cette nécessité d'associer les trois sortes de cultures, et si l'on vise les buts essentiels à atteindre , la santé , la beauté et la force, l'éducation physique par la Méthode naturelle se définit comme suit:

" Action méthodique, progressive et continue, de l'enfance à l'âge adulte, ayant pour objet :

- d'assurer le développement intégral

 

- d'accroître les résistances organiques

 

- de mettre en valeur les aptitudes dans tous les genres d'exercices naturels et utilitaires indispensables : marche, course, saut quadrupédie, grimper, équilibrisme, lancer, lever, défense, natation

 

- de développer l'énergie et toutes les autres qualités d'action 

 

- enfin de subordonner l'ensemble à une idée morale dominante : l'altruisme "

LA VRAIE FORCE

Le but final de l'éducation est de faire des êtres forts.

Dans le domaine purement physique, la force consiste à posséder un certain nombre de qualités : résistance organique, muscularité, vitesse, adresse, etc... et à être apte dans les différentes familles d'exercices.

Dans le domaine de l'action, la force consiste à posséder l'énergie, la volonté, le courage etc... De brillantes aptitudes physiques peuvent être réduites à néant si elles ne sont pas soutenues par ces dites qualités d'actions.  

Dans l'ordre éthique ou moral, la force peut tout aussi bien être utilisée à faire le mal que le bien.

L'éducation devra orienter ou maintenir la force morale dans une voie utile et bienfaisante.

" La vraie force réside non pas seulement dans les muscles, le souffle, l'adresse,... mais avant tout, dans l'énergie qui l'utilise, la volonté qui la dirige ou le sentiment qui la guide. "

                                   Georges Hébert - La Méthode naturelle - Tome 1

                    nota concernant les termes "viril" et "moral"

 

Georges Hébert jugeait indispensable la liaison du physique et du moral.

Il associait donc à la culture physique :

 

     - la culture de l'énergie, du courage, de la volonté, du sang froid, etc... qu'il avait appelé la "culture virile". De nos jours, nous utiliserons l'expression "culture de l'action", la connotation qu'ayant pris le terme "viril" aujourd'hui  pouvant être mal comprise.

     - la culture des sentiments altruistes, élevés, loyaux, etc... qu'il avait appelé la "culture morale". De nos jours, nous préférerons également utiliser l'expression "culture éthique". 

Comment appliquer les principes énumérés ci-dessus?

Il est impossible d'arriver au but final, le perfectionnement physique, en pratiquant simplement les activités naturelles comme autrefois, c'est à dire sans ordre ni méthode. Nous ne vivons plus comme hier, ni dans les mêmes conditions.

Pour autant, notre organisme n'a pas, en effet, changé sa condition première du fait  de la civilisation et est resté physiologiquement le même.

 Nous sommes toujours capable, comme hier, d'atteindre  un développement conforme à nos possibilités organiques.

La Méthode naturelle  est tout simplement l'adaptation des moyens employés par les êtres vivants à l'état naturel pour acquérir leur développement physique intégral.

Action raisonnée , la "méthode" explicite la mise en pratique des procédés naturels.

Elle évite les  essais infructueux, les expériences inutiles ou dangereuses. Elle indique d'emblée les meilleurs procédés à suivre.

Si les principes doctrinaux sont intangibles, la méthode de travail, elle, est perfectible par l'expérience, l'observation et le contrôle raisonné des résultats.

Toutes les formes d'activités physiques humaines se retrouvent dans les dix groupes  fondamentaux suivants:
LA  COURSE
LE SAUT